Le 17 janvier 2017

Pourquoi miser sur le bio en 2017 ?

En 2016, l'insolente progression des produits bio n'aura échappé à personne. La question n'est donc plus de savoir si le bio est un épiphénomène ou une tendance de fond, mais plutôt de comprendre comment l'appréhender en 2017.

Le bio se démocratise

Il y a quelques années, nombreux étaient les industriels et commerçants à se poser la question de la pérennité du "phénomène bio". Aujourd'hui, la question ne se pose plus exactement de la même façon: les produits bio sont partout!

Longtemps réservés aux boutiques spécialisées, les produits bio se retrouvent désormais dans tous les formats de magasins de la grande distribution alimentaire. Les enseignes ont d'ailleurs toutes développé leur marque propre de produits bio. Des rayons entiers, dédiés aux produits bio et regroupant toutes les catégories, ont vu le jour dans certains hypermarchés. En 2016, certaines enseignes sont même allées plus loin et ont lancé des formats de petits supermarchés urbains bio, à l'instar d'Auchan par exemple (lien vers article).

Avec des prix plus abordables et une présence plus large dans les rayons, les marques bio ont pu renforcer leur dispositif de communication. L'investissement pub a fait un bond de +50% en 2016 par rapport à 2015! C'est la télévision, média de mass market par excellence, qui a cru le plus, avec des investissements multipliés par 2, pesant plus de 80% des budgets. Et dans le Top 3 des investisseurs, on retrouve deux MDD, Carrefour (N°1, loin devant) et Leclerc (N°3, talonnant de près le N°2, Bjorg).

Autant de signaux qui ne trompent pas: les produits bio entrent sur le marché de la "grande consommation"…

Le profil du consommateur de bio évolue

Sur un marché qui se démocratise et se banalise, comment tirer son épingle du jeu et continuer à faire la différence? La clé: le consommateur (comme toujours!).

Sur le marché des produits bio, la ménagère de moins de 50 ans est minoritaire. Et, une fois n'est pas coutume, ce n'est pas non plus la cible des "millenials" qui est intéressante, mais plus largement, la tranche des 35-49 ans. Ces consommatrices ne pèsent que 25% des acheteurs réguliers de bio mais leur "lifestyle" nous apprend beaucoup: urbaines, au pouvoir d'achat élevé, ouvertes, sportives, elles cuisinent et s'expriment sur Internet, entraînant leur sphère dans leurs découvertes.

Pour faire la différence en 2017 sur le marché bio, il faudra donc compter avec cette cible. Et en premier lieu, utiliser Internet et les réseaux sociaux, ce que les grandes marques font peu: seulement 5% du budget communication a été investi sur Internet en 2016 sur ce marché. Or, c'est un levier que les grandes marques ont du mal à s'approprier, souvent parce qu'elles l'utilisent comme un media, c'est-à-dire avec un message de marque descendant. Les petites marques ont donc un véritable atout à jouer, en développant un contenu de spécialiste ou en diffusant des conseils sur leurs produits ou services.

Autres leviers de différenciation pour 2017 sur le marché du bio: le DIY, la fraîcheur des produits, l'artisanal, le recyclage et l'éco-conception des packagings.

 

Source: Influencia

Article à consulter ici.

logo LinkedIn logo LinkedIn

Recevez notre sélection d'articles une fois par trimestre, directement par mail
Je m'inscris à la newsletter

Ecrit par Cécile Kergrohen

Fondatrice et directrice d'Open up food

Diplômée d'Audencia Business School, spécialiste du marketing, de l'innovation et du secteur alimentaire.

Open up food est une agence de conseil en développement et marketing, dédiée aux entreprises de l'alimentaire. Open up food intervient auprès de start-ups, TPE et PME sur la stratégie de développement, la stratégie marketing et l'innovation.

logo Facebook logo Twitter logo LinkedIn

Fermer

Conçue pour vous
faire gagner du temps, notre newsletter est
trimestrielle et composée d'une courte sélection d'articles
d'analyse et d'actualité. Pour la recevoir dans votre boîte mail,
merci de remplir ce formulaire :

Merci !

Un mail de confirmation va vous être envoyé dans quelques minutes. Il suffit de cliquer sur le lien pour confirmer votre inscription.