Le 5 avril 2017

Webmarketing: les marques sont intrusives!

Publicis ETO a diffusé au début de l'année les résultats de son Baromètre sur l'intrusion des marques dans la vie des internautes. Rappel de quelques évidences dont les marques devraient se souvenir...

Les marques sont trop intrusives sur internet

72% des internautes Français sont gênés par la collecte d'informations les concernant.

Plus de 50% pensent que les marques et enseignes en savent trop sur eux.

56% n'aprécient pas que les marques suggèrent des produits en fonction des données qu'elles ont collectées.

A choisir, les internautes préfèrent recevoir les informations des marques par courrier (!) et par e-mail, moins dérangeants. A noter: les internautes préfèrent encore recevoir des prospectus standards que d'être dérangés par un SMS ou une alerte smartphone!

Même sur les réseaux sociaux, les internautes jugent que les marques sont trop intrusives.  Une majorité d'entre eux, par exemple, ne sont pas d'accord pour que des messages publicitaires s'affichent dans leur flux d'actualité (60,3%), même si ces messages sont personnalisés (58,6%).

Les internautes aimeraient mieux maîtriser leurs données

La maîtrise des données personnelles passe d'abord par l'obtention d'une contrepartie intéressante. Le trio gagnant est, sans grande surprise: réduction de prix, cadeaux et services associés au produit acheté.

A proscrire: les offres de partenaires, le portail personnalisé et l'invitation à un événement.

Les conseils et l'information ne sont pas très convaincants pour les consommateurs et sont probablement plus adaptés à une cible B to B.

79,9% des Français souhaiteraient pouvoir gérer eux-mêmes les données qu'ils partagent avec les marques.

Certaines données sont considérées plus sensibles par les internautes

Même en échange d'avantages intéressants, 68% des internautes ne sont pas d'accord pour que les marques collectent leur géolocalisation; 59,5% leur historique de navigation et 56,1% les rayons d'un magasin.

Pour une majorité d'internautes, il n'est pas envisageable de partager certaines données: leur épargne (pour 81% d'entre eux), leur patrimoine (pour 75,6%), leurs revenus (pour 74,3%), des informations concernant leur conjoint (62,6%), leurs données biométriques (58%).

 

La technologie offre de nombreuses possibilités aux marques de proposer leurs produits à leur cible. Mais, ce baromètre le montre, les internautes ont vite fait de considérer une marque comme intrusive, même avec une communication ciblée et personnalisée. Les marques ont donc tout intérêt à jouer la transparence et l'honnêteté avec les internautes et leur laisser le choix des données qu'ils partagent, pour établir une relation équilibrée, long terme et de confiance (mutuelle).

 

Source: Influencia et baromètre Publicis ETO

Article à consulter ici.

logo LinkedIn logo LinkedIn

Recevez notre sélection d'articles une fois par trimestre, directement par mail
Je m'inscris à la newsletter

Ecrit par Cécile Kergrohen

Fondatrice et directrice d'Open up food

Diplômée d'Audencia Business School, spécialiste du marketing, de l'innovation et du secteur alimentaire.

Open up food est une agence de conseil en développement et marketing, dédiée aux entreprises de l'alimentaire. Open up food intervient auprès de start-ups, TPE et PME sur la stratégie de développement, la stratégie marketing et l'innovation.

logo Facebook logo Twitter logo LinkedIn

Fermer

Conçue pour vous
faire gagner du temps, notre newsletter est
trimestrielle et composée d'une courte sélection d'articles
d'analyse et d'actualité. Pour la recevoir dans votre boîte mail,
merci de remplir ce formulaire :

Merci !

Un mail de confirmation va vous être envoyé dans quelques minutes. Il suffit de cliquer sur le lien pour confirmer votre inscription.